Comment la cybersécurité profite-t-elle de l’automatisation et des rôles clés des personnes ?

Nous traversons une période intéressante pour la cybersécurité, car la technologie de pointe continue de façonner l’industrie. Les opportunités des outils activés par l’intelligence artificielle sont infinies avec plus de prédictions pour l’avenir.


L’enthousiasme croissant suscité par l’impact des machines dans la cybersécurité crée une fausse impression que les humains n’ont aucun rôle significatif à jouer. Mais il s’avère que les gens restent une partie importante du processus.


L’essor des machines

La cybersécurité et la technologie vont de pair. La personne moyenne ne connaît peut-être pas les détails du fonctionnement des cyberattaques, mais elle sait qu’elles impliquent l’utilisation de la technologie pour envahir les systèmes.

Lire aussi :  Comprendre les risques associés à la tendance croissante

Alors que de plus en plus de personnes sont sensibilisées à la cybersécurité et acquièrent des compétences pour sécuriser leurs actifs numériques, les attaquants améliorent leur jeu avec des outils avancés. Certaines des tâches qu’ils effectuent sont automatisées, ce qui ne les oblige pas à gérer chaque détail du début à la fin.

Avec l’apprentissage automatique avancé, les outils d’automatisation gagnent en précision avec les modèles de comportement. Les machines sont pourtant des objets inanimés. Ils ne se créent pas eux-mêmes et n’ont pas d’esprit propre. Ces appareils sont programmés par des humains pour obtenir les résultats souhaités.

Le différents types de pirates peuvent avoir des compétences techniques expertes, mais ce sont des personnes, pas des robots. Chaque cyberattaque a une touche humaine. Si vous devez prévenir ou combattre efficacement les attaques, vous devez prendre des mesures inspirées par l’homme.

Qu’est-ce que les gens apportent à la cybersécurité ?

La dynamique de pouvoir entre les cybercriminels et les professionnels de la cybersécurité se résume aux compétences. L’application de ces compétences nécessite un effort humain. Il y a des spéculations selon lesquelles les machines remplaceront les humains dans les emplois technologiques. Mais jusqu’à présent, cela ne s’est pas produit.

Lire aussi :  Comprendre l'impact de l'intelligence artificielle - Quels sont les risques ?

Voici quelques rôles que les gens jouent dans la cybersécurité qui nous rendent indispensables.

Homme noir travaillant sur un ordinateur portable

1. Intuition pour entreprendre des actions inspirées

Les outils de cybersécurité automatisés fonctionnent selon un programme. Alors que l’apprentissage automatique permet aux outils de reconnaître divers modèles de comportement à partir de la formation, le comportement des menaces est illimité. Lorsque des situations inconnues surviennent, les appareils ne peuvent pas les résoudre car ils n’ont pas la formation pour le faire.

Les humains, quant à eux, peuvent détecter quand quelque chose ne va pas et prendre des mesures motivées pour résoudre les cybermenaces et les attaques.

Le temps est essentiel pour contenir une attaque. Vous n’avez pas le temps de programmer des cyber-outils pour résoudre les menaces inconnues émergentes. Mais un cyber-défenseur peut prendre des mesures inspirées et spontanées pour sauver la situation.

2. Pensée critique pour résoudre des menaces complexes

Les attaquants déploient des cybermenaces complexes pour contourner les mesures de sécurité sur le terrain. Ces menaces comportent plusieurs couches qui créent une mauvaise impression et trompent les systèmes de défense. Le chiffrement d’exécution, les packers et les téléchargeurs sont quelques-uns des outils qu’un attaquant peut utiliser pour confondre les capteurs d’intelligence artificielle (IA).

L’esprit critique est l’un des les compétences nécessaires pour travailler dans la cybersécurité. Les professionnels peuvent considérer les menaces complexes comme un bon défi. Ils désassemblent les vecteurs d’attaque et analysent chaque détail pour déployer des menaces complexes.

Pour résoudre des menaces complexes, vous devez remonter jusqu’à leurs sources et enquêter sur leurs origines. Les capteurs IA ne peuvent pas traiter les attaques précédentes dont ils n’ont aucune information. Les gens peuvent évaluer en profondeur une attaque et retracer son origine lorsque le besoin s’en fait sentir pour fournir des solutions durables.

3. Contextualisation pour différencier les attaques

Les attaquants pénètrent dans certains réseaux malgré les systèmes de sécurité installés par les propriétaires. Et c’est parce que certains systèmes de cybersécurité sont génériques. Ils ne peuvent gérer les menaces et les attaques qu’à un niveau général sans tenir compte des conditions uniques de l’hôte.

La cybersécurité est plus efficace lorsqu’elle opère en contexte. Cela nécessite une intervention humaine pour contextualiser correctement un environnement numérique. Un cyber-défenseur peut distinguer des vecteurs d’attaque similaires et développer les stratégies les plus appropriées pour chaque situation afin d’obtenir des résultats optimaux.

4. Flexibilité pour gérer l’évolution des besoins de sécurité

Dame tapant sur un ordinateur portable

Un plan bien pensé peut devenir inefficace en raison de changements émergents. Même les armées les plus puissantes modifient leurs techniques lorsqu’elles rencontrent des conditions défavorables sur le champ de bataille.

Étant donné que les outils de cybersécurité sont programmés pour fonctionner de certaines manières, ils sont rigides et manquent de flexibilité pour s’adapter rapidement à l’évolution des schémas d’attaque.

La cybersécurité n’est pas gravée dans le marbre avec les gens. S’ils ont les compétences nécessaires, ils peuvent s’adapter à différentes situations. Ce n’est pas seulement une question d’efficacité, mais d’efficacité. Ils font le travail de la meilleure façon possible.

5. Expertise pour mettre en œuvre les dernières mises à jour

Les systèmes les plus avancés fonctionnent en fonction de leurs configurations humaines. Les paramètres des configurations ne sont ni définitifs ni absolus – ils peuvent changer dans le temps. S’il y a un changement dans les configurations, les systèmes commencent à mal fonctionner, entraînant des diagnostics et des actions inexacts.

Il faut un effort humain et une expertise pour s’assurer que les configurations des cyber-outils sont toujours intactes. Les développeurs doivent mettre à jour les outils périodiquement afin qu’ils ne deviennent pas obsolètes. Cela nécessite également un effort humain pour identifier qu’une application est à jour pour une mise à jour.

6. Compétences en communication pour travailler avec les autres

Une cybersécurité efficace est un effort collectif. Alors que les machines peuvent communiquer entre elles via la programmation, il y a une limite à cette communication. Les évolutions de la cybersécurité sont le fruit d’une collaboration entre experts du domaine pour apporter des innovations de rupture. Sans leur contribution, les outils et systèmes avancés dont nous disposons aujourd’hui ne seraient pas disponibles.

De même, une communication active entre les cyber-défenseurs peut arrêter une attaque dans son élan. Partager une information précieuse en temps opportun et de manière claire peut empêcher une terrible cyberattaque.

Il n’y a pratiquement pas un seul système qui réponde à tous les besoins de cybersécurité. Puisqu’il existe plusieurs zones au sein d’un réseau, vous devez fournir plusieurs outils pour y répondre. Les machines ne peuvent pas s’organiser. Il faut un effort humain pour identifier, créer et assembler une structure de cybersécurité efficace.

La force de votre cybersécurité dépend de votre initiative non seulement pour déployer les bons outils, mais aussi pour vous assurer que vous les utilisez efficacement. Déployer un excellent outil au mauvais endroit est contre-productif. Vous devez comprendre le fonctionnement des systèmes de cybersécurité.

8. Capacité à créer une sensibilisation à la cybersécurité

Un groupe de personnes au bureau

Une grande partie des cyberattaques sont le résultat d’erreurs humaines. Présentation des cyber-attaquants attaques d’ingénierie sociale comme le phishing pour inciter des victimes sans méfiance à interagir avec leur contenu malveillant. Bien que vous puissiez installer des outils pour détecter le contenu compromis, ces outils ne peuvent pas automatiquement sensibiliser les gens à la cybersécurité.

Pour que quelqu’un cultive une culture de cybersécurité saine, il a besoin d’une formation adéquate par des professionnels. Plus les gens sont sensibilisés à la cybersécurité, plus les attaques d’ingénierie sociale sont faibles.

Améliorer la cybersécurité avec une touche humaine

La sécurisation manuelle des actifs numériques est presque impossible, mais lorsque vous combinez les efforts humains avec des systèmes avancés, vous obtenez de meilleurs résultats.

Vos efforts de cybersécurité auront plus de profondeur, de précision et d’exactitude lorsque vous assignerez des tâches qui nécessitent une réflexion critique aux humains, tout en permettant à l’automatisation de gérer les tâches mécaniques et répétitives.

Mathieu

Laisser un commentaire

Publicité :